Bande-annonce

Festimaj, le cinéma du monde

Télécharger
Programme et films en compétition 2018
Programme 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 1.1 MB

Nino Kirtadzé, cinéaste géorgienne

Présidente Festimaj 2018

L'art de filmer le réel à bout portant

"En faisant des films, je peux transformer ma douleur ou ma frustration pour trouver une voie vers le coeur des gens. L'émotion permet de faire comprendre ce qui, sinon, resterait vide de sens"
 

Pourquoi ce choix :

En cette année particulière où Festimaj fait un focus spécial sur l'éducation à la paix, nous nous devions de choisir quelqu'un à la hauteur de cet enjeu.

Nino, réalisatrice très engagée a commencé sa carrière comme reporter de guerre, elle a couvert la guerre en Tchétchénie et les autres conflits armés dans le Caucase depuis les années 1990.

 

Dans ses films, elle s'attache à dépeindre la société et la nature humaine avec une humanité empreinte de sensibilité malgré la rudesse d'un monde impitoyable et de décisions politiques absurdes et criminelles qui engendrent souvent la détresse, la mort et la ruine. Aucune concession dans ses films pourtant toujours à fleur de caméra et de paupières, non dénués d'humour pour autant, ils sont souvent comme la vie, à la lisière de la tragi-comédie.

 

Sa filmographie si singulière a séduit bon nombre de jurys, plus de trente prix et nominations prestigieux : Visions du réel, Sundance, Académie européenne du cinéma, SCAM, Prix Europa, Sunny side of the doc, FIPA d'or, Cannes, Toronto et Montréal, Albert Londres...

 

Dans "Something about Georgia" sur l'invasion russe en Ossétie du Sud, elle a suivi l'ancien président géorgien, Mikheil Saakashvili, "une chronique poignante en forme de fable politique, qui assume ses partis pris et plonge le spectateur dans les réalités des guerres" (Source : Irène Berelowitch Arte Magazine). Dans "Il était une fois la Tchétchénie", elle démontre avec force et sensibilité l'absurdité et l'horreur de cette guerre. Dans "Dites à mes amis que je suis mort", elle explore notre rapport à la mort. Avec "Les trois vies d'Edouard Chévarnadzé" elle s'interroge sur le système et la métamorphose d'un homme de pouvoir. Le film "Un dragon dans les eaux pures du Caucase" est, à travers la construction de l'oléoduc "Bakou - Tbilissi - Jehan", un conte moderne sur la rencontre de deux mondes que tout oppose.

 

Son dernier film "La faille" que nous présenterons lors de la carte-blanche Festimaj le 29 juin, est sa première comédie noire qui touche aux racines existentielles de l'homme quand ses repères disparaissent pour laisser place à son imagination, mettant en relief sa fragilité, ses peurs, ses convictions, sa solitude et ses espoirs. Mais c'est aussi un portrait qui nous présente le visage de la Géorgie, ce petit pays si mal connu et pourtant berceau de notre culture.

 

Médée était Géorgienne, petite-fille d'Hélios, une histoire qui m'est chère, puisque c'est elle qui nous a conduits, Gilles Lemounaud (directeur du festival) et moi-même en Géorgie en 2001. L'origine du vin, dit-on, est aussi géorgienne. Et quand on a la chance de croiser sur son chemin les routes de la Géorgie et ses habitants, c'est comme pour l'Afrique, on n'en part jamais vraiment et on ne peut qu'y revenir.

 

Merci à mon amie Irma Inaridzé de m'avoir mise en relation avec Nino Kirtadzé

Merci à Nino d'avoir accepté la présidence

 

Anne-Claude Lumet

 

Le film "La Faille" sera diffusé le soir de la carte blanche qui lui est consacrée Vendredi 29 juin à 19h30 au cinéma l’Échiquier de Pouzauges.. La projection sera suivie d'une rencontre avec le public.

"Something about Georgia" sera également diffusé, la date sera communiquée rapidement

 

 


Affiche Festimaj 2018 réalisation Valérie Zloty
Affiche Festimaj 2018 réalisation Valérie Zloty

 Festimaj, pour s'ouvrir à d'autres regards

Festimaj propose depuis 2004 des projections internationales aux courts-métrage réalisés par des enfants et des jeunes de 4 à 30 ans et à tous les organismes du monde de diffuser ou organiser Festimaj chez eux.

 

Un festival de la diversité qui propose des diffusions dans plus de 35 pays à tous les courts-métrages réalisés par les enfants et les jeunes de 4 à 30 ans

 

Un réseau international de réalisateurs, coorganisateurs et diffuseurs permettant à des enfants, des jeunes et des adultes de voir ces films inédits 

 

Une cinématographie éthique : des films engagés traitant d’enjeux sociétaux cruciaux : éducation, tolérance, migrations, éducation à la paix, droit des enfants, écologie…, lutte contre les discriminations, le harcèlement à l’école, la maltraitance, la corruption… autant de sujets pour se construire une identité de citoyens, changer son regard et s’ouvrir à l’autre.

 

Un accès à la culture pour des milliers d’enfants et de jeunes sur un bassin de plus de 500 000 spectateurs dans plus de 150 lieux de diffusion.

 

Éducation à la paix thème 2018 proposé par Solidarité Laïque et Festimaj. L’éducation à la paix se conjugue avec l’éducation à la citoyenneté dont elle est complémentaire. Vous réalisez des films, clips, spots… autour de la résolution des conflits au sens large, de la promotion de la paix. Laissez libre cours à votre imagination !

 

Lire la lettre d'information 4 mai 2018

Lire la lettre d'information janvier 2018

Voir les films Festimaj 2017 sur cette thématique

 

Comment participer ?

Réalisateur, professeur, animateur… vous réalisez un court-métrage avec des enfants et des jeunes de 4 à 30 ans sur le thème proposé ou sur un thème libre, inscrivez et envoyez votre film avant le 15 avril.

Diffuseur participez à cette aventure unique : vous vous inscrivez avant le 15 mai, choisissez parmi les 10 programmes proposés, diffusez les films entre le 30 mai et le 30 juin et faites voter vos publics.

 

Solidarité Laïque soutient Festimaj qui contribue à bâtir un monde riche de ses diversités.

Grâce à ce partenariat, le réseau international de Festimaj se développe dans de nouveaux pays et se renforce avec les pays partenaires.

 

Le festival, né à Meyzieu dans le Rhône en 2004, est désormais basé en Vendée dans la  communauté de communes du Pays de Pouzauges à Sèvremont

 

Projection Festimaj Atakpamé - Togo
Projection Festimaj Atakpamé - Togo

Devenir coorganisateur ou diffuseur

 

Créez votre propre événement en choisissant une ou plusieurs catégories et faites voter vos publics pour les films en compétition.

Coorganisateur, vous organisez un véritable événement : ouverture, clôture, ateliers, diffusions...

Diffuseur, vous diffusez une ou plusieurs catégories.

Vous êtes : institut français ou étranger, ciné-club, cinéma, établissement scolaire, association... et vous souhaitez organiser Festimaj, inscrivez-vous jusqu'au 15 mai 2018.

Organisateurs ou diffuseurs, vous pouvez désormais publier vos informations Festimaj :  films, projections, programmes, photos, vidéos, tournages, témoignages... sur le Groupe Festimaj

 

Télécharger
Newsletter inscription diffuseurs
4 mai 2018.pdf
Document Adobe Acrobat 107.7 KB

Festimaj, une compétition internationale

Atelier cinéma Festimaj 2016
Atelier cinéma Festimaj 2016

Qui peut inscrire des films ?

 

Ouvert à tous les jeunes créateurs de 4 à 30 ans, les films proviennent d’ateliers cinéma en milieu scolaire ou associatif, d’écoles de cinéma ou sont réalisés par de jeunes réalisateurs indépendants.

Les inscriptions sont ouvertes.

 

Festimaj, un festival clé en main

Voir et voter pour les films

Où voir les films ?

Vous n'avez pas de lieu coorganisateur à proximité, vous avez envie  de découvrir les films Festimaj en compétition et apporter votre voix aux votes des spectateurs des cinq continents.  Les inscriptions seront ouvertes en mai 2018. En attendant, n'hésitez pas à vous  inscrire à notre lettre d'information.


Festimaj sur Carnets de Campagne

Écoutez le petit passage Festimaj tout au début de l'émission "Carnets de campagne" de Philippe Bertrand sur France Inter.

 

 

Contact :

+33 (0)9 50 66 16 20

 

Courriel